AgriGuide

Gestion des nuisibles et des maladies

Gestion des nuisibles et des maladies

Pesticides

Les agriculteurs africains luttent pour obtenir de meilleurs rendements et une production de meilleure qualité pour assurer la sécurité alimentaire à l’échelle du ménage. Cela pourrait être fait avec un minimum d’investissements en énergie et en ressources, sans que les cultures ne soient affectées par toutes sortes d’organismes nocifs (nuisibles), qui menacent de diminuer les rendements et la qualité des cultures. Protéger les cultures des nuisibles est très important mais il est difficile d’obtenir un maximum de résultats avec un minimum d’efforts. Lorsqu’ils prennent une mesure, les agriculteurs doivent veiller non seulement à ses effets immédiats, mais aussi, à ses effets sur le long terme.

Dans les meilleures méthodes de production biologique, on utilisera toujours des mesures de protection non chimiques pour lutter contre toute menace d’infestation de nuisibles ou de maladies dans les cultures.

Cependant, il reste toujours des défis majeurs à relever. Les risques et les dangers liés à la toxicité des pesticides restent toujours aussi sérieux malgré les programmes destinés à promouvoir les précautions d’utilisation et malgré la distribution massive de documents contenant des indications pratiques.

Il est important que les agriculteurs utilisent des pesticides seulement après avoir été informés correctement. De plus, les agriculteurs doivent combiner les informations qu’ils ont reçues sur l’utilisation appropriée des pesticides avec les connaissances qu’ils ont acquises avec l’expérience.

Classification des pesticides

"Pesticide" est un nom qui désigne des produits chimiques agricoles utilisés pour la protection des cultures vivrières et marchandes. Un pesticide est une substance destinée à la prévention, la destruction, la répulsion et à la gestion de tout nuisible, mauvaise herbe ou maladie provoquée par des microorganismes. Les pesticides peuvent affecter les animaux nuisibles et les microorganismes par contact direct, par l’alimentation ou par d’autres types d’exposition efficace pendant la phase de croissance.

Les bio-pesticides peuvent jouer un rôle important dans la gestion des nuisibles. Ils contiennent des microorganismes utiles, comme les bactéries, les virus, les champignons ou les protozoaires, ainsi que des nématodes bénéfiques ou d’autres ingrédients biologiques actifs et sûrs. Parmi les bénéfices offerts par les bio-pesticides, on compte une gestion efficace des insectes, des maladies et des mauvaises herbes, ainsi qu’une sécurité garantie pour l’Homme et l’environnement. Dans certaines régions, la résistance aux pesticides et les préoccupations au sujet de l’environnement limitent l’utilisation des pesticides de synthèse.

Noms des pesticides

Le nom complet d’un produit chimique pour la protection des cultures est souvent difficile à prononcer et à retenir. Son nom codé renvoie au principe actif qu’il contient. Il s’agit généralement du diminutif fait à partir du nom complet du produit. Le principe actif désigne le composé utilisé pour la gestion des organismes nocifs. Ses capacités à tuer, blesser ou repousser un nuisible ou une maladie en particulier, ont été prouvées et son utilisation a été autorisée par un processus d’homologation national ou international.

Classer un pesticide utilisé en agriculture

Les produits chimiques ou les pesticides agricoles disponibles peuvent être classés selon le type de nuisibles ou de maladies contre lesquels ils agissent (Tableau 1).

Tableau 1: Produits chimiques agricoles, pesticides (P) et leurs fonctions

Categorie Activité
Algicide
Tue les algues (bois)
Anti-appétant Empêche les nuisibles de manger les cultures ou les produits stockés
Attractif Attire les animaux nuisibles
Bactéricide (P) Tue ou inhibe la prolifération des bactéries
Fongicide (P) Désinfection des champignons
Fumigant (P) Gaz ou fumée contre les nuisibles ou les champignons des produits stockés
Herbicide Tue ou inhibe la prolifération des mauvaises herbes
Régulateur de croissance des insectes Modifie les phases de développement ou de croissance des insectes
Insecticide (aphicide) (P) Tue ou blesse les insectes (ex : pucerons)
Miticide / acaricide (P) Tue ou blesse les acariens (ou les araignées)
Molluscicide Tue les escargots et les limaces
Nématicide (P) Tue les nématodes
Répulsif Éloigne les nuisibles
Rodenticide Tue les rats, les souris et autres rongeurs
Stérilisant Stérilisation chimique des insectes
Termiticide (P) Tue ou blesse les termites

Ces produits sont efficaces sur plus d’une classe biologique:

  • Certains insecticides tuent également les acariens et les nématodes;
  • Certains fongicides sont également efficace contre les maladies bactérienne;
  • Certains pesticides tuent les nématodes, les insectes, les champignons et les mauvaises herbes.

Origine chimique

Les agro-pesticides se divisent en composés inorganiques, substance organiques de synthèse et bio-pesticides.

Les composés inorganiques sont des produits chimiques utilisés pour la gestion des nuisibles, tels que le soufre, l’arséniate de plomb, le mélange de cuivre et de chaux, le tétraborate de sodium, le chlorate et les composés de mercure. Les pesticides inorganiques sont constitués d’éléments chimiques qui ne se fractionnent pas et qui, par conséquent, ont un impact environnemental et toxicologique sévère. Par exemple, certains composés accumulés dans le sol, comme le plomb, l’arsenic et le mercure, sont hautement toxiques.

La plupart des substances organiques de synthèse sont dérivées des huiles minérales. Après le lancement des insecticides et des herbicides dans les années 1940, leur utilisation a rapidement été étendue dans le monde entier et a continuée à augmenter pendant les années 1950 et 1960. Des outils de plus en plus précis pour analyser l’effet des résidus de produits chimiques sur les cultures, l’environnement et les animaux ont été développés de 1960 à 1980, ce qui a permis de détecter des quantités infimes de pesticides dans la nourriture et l’environnement, moins d’une substance sur dix millions. Cette découverte a exercé une forte influence sur le développement des pesticides, ainsi que sur leur utilisation et leur régulation.

Les bio-pesticides sont des substances dérivées des plantes ou des animaux. Ils peuvent être constitués d’organismes entiers, comme les champignons, les bactéries, les virus et les nématodes, ainsi que de composés chimiques dérivés des plantes ou de phéromones d’insectes. Certains pesticides biologiques, comme la nicotine, peuvent être très toxiques et leur utilisation est aussi dangereuse que celle de nombreux pesticides inorganiques ou chimiques. Les fleurs de Pyrethrum, les extraits de racine de roténone (Derris elliptica), ainsi que les feuilles et les fleurs du margousier (Neem) (Azadirachta spp.) sont les bio-pesticides les moins toxiques pour l’Homme et sont utilisés depuis des générations comme insecticides efficaces. D’autres substances naturelles sont utilisées: l’urine de vache et le jus d’ail.

Les producteurs de pesticides sont parvenus à fabriquer des versions synthétiques de nombreux pesticides botaniques en identifiant les mécanismes chimiques essentiels qui tuent les organismes nuisibles afin de protéger les cultures.

Effective application and aims of pesticide application

Application efficace et but de l’application de pesticides
Les agriculteurs doivent savoir de quelle manière un pesticide affecte les nuisibles. Les insecticides, par exemple, tuent par contact avec la peau, agissent comme un poison par ingestion, empêchent la croissance d’un insecte ou le repoussent pour ainsi les empêcher de manger les cultures et les produits stockés.

Les chenilles phyllophages sont contaminées par les résidus d’insecticide lorsqu’elles rampent sur les feuilles et qu’elles les mangent. Les insectes perforants, qui se trouvent dans les feuilles et les tiges, tout comme certains insectes suceurs de sève, sont moins exposés à la contamination directe. Ils sont toutefois empoisonnés lorsqu’ils se nourrissent des sucs ou des tissus internes d’une plante qui a été traitée avec des insecticides systémiques.

Le but d’une gestion chimique est de mettre le principe actif toxique en contact avec les nuisibles ou les maladies visées afin de les exterminer ou d’inhiber leur croissance et leur prolifération. L’application d’un produit pour protéger les cultures n’est efficace que lorsque la composition physique et chimique de son principe actif tue ou blesse les insectes, les champignons, les bactéries ou d’autres organismes nocifs, responsables de la dégradation des cultures. Conditions à respecter pour une application efficace:

  • Choisir le bon produit pour protéger les cultures;
  • Appliquer en respectant les doses, au bon moment, avec la technique appropriée.


La définition des doses dépend non seulement de la quantité de nuisibles mais également des dégâts potentiels sur les cultures, des pertes de rendement estimées, ainsi que des coûts économiques et des bénéfices rapportés par la protection des cultures. Les dégâts potentiels sur les cultures peuvent justifier l’application de pesticides mais il faut veiller à toujours respecter les instructions sur l’étiquette du produit.

L’application est efficace d’un point de vue économique lorsque les pertes et les dommages évités justifient cette application. Les agriculteurs doivent toujours estimer et comparer les coûts des pesticides avec le taux de perte de rendement ou de qualité jugé acceptable.

Different aims of pesticide treatment: preventive or curative

  • Preventive pesticide treatment aims to protect crops or stored products beforehand against infection by diseases, infestation by animal pests or competition from harmful weeds.
  • Curative treatment aims to destroy or limit population development of harmful organisms.

Les différents buts des traitements pesticides: préventif ou curatif

  • Les traitements pesticides préventifs ont pour but de protéger les cultures et les produits stockés avant qu’ils ne soient attaqués par les maladies et les animaux nuisibles ou avant que les cultures n’entrent en compétition avec les mauvaises herbes.
  • Les traitements curatifs ont pour but de détruire ou de limiter la prolifération des organismes nuisibles.

Les pesticides se distinguent selon leurs effets:

  • Les pesticides de contact doivent atteindre l’organisme nuisible directement pour être efficaces. Mieux vaut pulvériser le produit en pluie très fine pour qu’il puisse bien pénétrer dans les cultures et tuer ces organismes nuisibles.
  • Les pesticides systémiques se fixent aux plantes et les pénètrent pour ensuite se disperser à travers tout leur système. Les pesticides qui restent quelque temps dans le sol avant de s’infiltrer dans la plante au contact de ses racines sont également des pesticides systémiques. Pour être efficaces, ces produits n’ont pas besoins d’être vaporisés en pluie fine comme les pesticides de contact. Des gouttes plus grosses et moins nombreuses peuvent ainsi être dispersées sur les cultures, rendant le traitement plus facile et moins coûteux.
©1998-2017 ICVolunteers|system mcart|Mis à jour: 2014-02-24 09:15 GMT|Notre politique|